L'actu du Kasai-Oriental

ALERTE: Jean Luc Kienge: Journaliste, Webmestre ou comédien mouton noir?

ALERTE: Jean Luc Kienge: Journaliste, Webmestre ou comédien mouton noir?
Le fugitif

Le fugitif

Depuis quelques mois, Jean Luc Kienge, fondateur du site www.vacradio.com, s’est décidé selon ses propres dires, de faire la guerre au Gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji.

A l’instar des autres responsables de la Majorité présidentielle ou du Gouvernement, ce journaliste katangais dont la mère serait de Bakua Nsumpi au Kasai Oriental, calomnie, allègue de faits sans preuves, avec intention clairement de nuire à la personne d’Alphonse Ngoyi Kasanji.

Après avoir menti sur toute la ligne dans son article dénommé : ALERTE: Ngoyi Kasanji et Joseph Kabila exploitent illégalement les diamants au Kasaï avec l’aide des escadrons de la mort”, Jean Luc Kienge a eu droit à des réponses adaptées et bien claires du service de communication du Gouverneur du Kasai oriental. Mis en déroute, ce journaliste réfugié au Canada et malfaiteur connu de ses proches, va d’abord prétendre qu’il est menacé par Ngoyi Kasanji alors que ce dernier lui avait logiquement promis une action judiciaire légitime. En suite, Mr Kienge écrit ce qu’il appelle droit de réponse au droit de réponse à l’article sus visé. Ce type a peut être appris le métier de webmestre dans son quartier auprès de ses amis, pcq droit de réponse au droit de réponse n’existe pas dans le jargon journaliste. Ça devait s’appeler note de la rédaction que le site vacradio avait déjà fait en publiant honnêtement le droit de réponse. Chose que le service de communication du Gouverneur du Kasai oriental avait logiquement salué.

Mais quoi qu’il en soit, après avoir lu la nouvelle mise en scène de Jean Luc Kienge, il me paraît utile, en tant que Kasaien qui vit au quotidien dans sa province, de répondre à Jean Luc Kienge point par point, et faire des révélations que je détiens sur ce mouton noir.

Parlant de Jean Luc Kienge lui même:

Selon les informations en ma possession, Jean Luc Kienge est né d’une famille minable au Katanga, famille à laquelle appartiennent Sama Lukonde Kienge, ancien ministre de sports et Cécile Kienge, députée italienne qui organise elle aussi des messes noires contre la république sur le vieux continent.

Parti de Lubumbashi où il donne sa propre femme comme cadeau à une ancienne  autorité administrative bien connue sur place, en échange de quelques billets verts, Jean Luc Kienge immigre pour le Canada d’abord à Vancouver. Parlant de sa femme qui fut couchée par un ex gouverneur du Katanga, elle fut une journaliste connue à Lubumbashi et qui faisait la courbette auprès de l’autorité précitée.

Arrivé à Vancouver, Jean Luc Kienge commence à servir dans un restaurant où il fait de beaux yeux et rend enceinte une de ses collègues. Poursuivi, Kienge prend les larges et trouve nouveau refuge à Toronto où il vit actuellement avec ses deux enfants, après avoir abandonné sa femme. En ce moment, l’homme fait le vigil dans un restaurant africain de Toronto et a créé un site, www.vacradio.com pour servir les intérêts de ses anciens mentors Katangais parmi lesquels son Mbanda Moïse Katumbi. Ces derniers lui ont donné injonction de tirer sur tout ce qui bouge côté régime, et ce, moyennant quelques miettes. Voilà l’objectif principal de l’acharnement de ce farceur sur la personne de Ngoyi Kasanji.

Dans sa prétendue réponse au droit de réponse, Kienge qualifie Ngoyi Kasanji de Bandit à mains armées. Je le renvoi au dictionnaire pour qu’il assimile bien la Notion de Bandit à mains armées qu’il ne maîtrise pas bien.

Qui est-il (Alphonse NGOYI KASANJI)?

Ngoyi Kasanji est né d’une famille modeste 3 ans après l’accession de notre Pays à l’indépendance. Son père fut un fonctionnaire bien connu à Ngandajika et sa mère, était parmi les rares femmes instruites de la cité. Après ses études, il enseigne pendant quelques années à l’Institut Tshibangu Mpata de Muene Ditu, avant de se lancer dans les affaires, notamment le diamant. Il se construit sa vie grâce à ses propres efforts, malgré les difficultés et est parmi les rares congolais à s’être construit honnêtement une fortune. D’ailleurs Jean Luc Kienge devrait respecter les personnes qui sortent des milieux pauvres mais réussissent très vite à devenir parmi les personnages importants pour la République.

Ngoyi Kasanji fut élu Président du Conseil provincial de diamantaires puis, de la Fédération congolaise de l’or et du diamant, alors que dans la course il y avait entre autres Serge KASANDA, Didi KINUANI, Madi MADIMBA TSHIKULU TSHIA NSABATA, TSHIM Busness etc. L’élection s’est déroulée en toute transparence.

Jean Luc Kienge raconte une litanie de mensonges ridicules le diamant NGOKAS dont il ne connaît aucunement l’histoire. Car il n’a ni été acheté à 10.000$ par Alphonse Ngoyi Kasanji, ni revendu à 1000.000 $. Je regrette amèrement que Jean Luc Kienge fasse preuve d’une telle légèreté à l’égard de ses lecteurs. Ce diamant a été proposé au Tender… à plusieurs millions de $ qui venaient couronner des efforts historiques déployés pour récupérer ce diamant du Président Laurent Désiré Kabila.

Son entrée au PPRD

Après avoir gagné son argent dans les affaires, se décide de faire la politique dans le seul souci de servir son peuple. Il est élu député provincial, Gouverneur de la grande province du Kasaï oriental, député national et Gouverneur de la nouvelle province du Kasaï oriental après démembrement. Quelques années avant, il adhère au PPRD, convaincu par le projet de société présenté par le parti présidentiel.

Ngoyi Kasanji a mis fin au phénomène suicidaire qui faisait rage au polygone minier. Négociant de diamant bien connu au pays, il n’a jamais offert du diamant à un membre de la famille présidentielle, pour bénéficier d’un poste quelconque.

A propos de prétendues gaffes d’Alphonse Ngoyi Kasanji en tant que Gouverneur du Kasaï oriental

Jean Luc Kienge poursuit son théâtre de chez nous en alléguant des faits imaginaires au Gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji, preuve éloquente que le type ne possède aucune information sur son le personnage qu’il veut salir à tout prix. Comment expliquer qu’un soi disant réseau mafieux opère officiellement? Seul un écervelé peut réfléchir de la sorte. Mais quoi qu’il en soit, je réponds à chacun de 16 points soulevés par Mr Kienge, dont le caractère démentiel qu’il ne cesse d’étaler en public, démontre les insuffisances et un manque de sagesse honteux.

  1. Alphonse Ngoyi Kasanji a été élu et réélu Gouverneur de manière très démocratique. Ces élections transparentes n’ont souffert d’aucune contestation dans le fond comme dans la forme.
  2. Jean Luc Kienge est certainement ne connaît même pas ce qui se passe au Kasaï. Il ne sait pas que l’agriculture a été déclarée priorité de priorités au Kasaï oriental, les gens ont reçu des tracteurs agricoles, toutes les personnes physiques et morales habitant le Kasaï oriental étaient obligées d’avoir au moins un champ. Cette politique a aidé la Province du Kasaï oriental à éviter la crise alimentaire qui a frappé les provinces voisines, notamment le Kasaï central et le Katanga.
  3. La famille de Ngoyi Kasanji a choisi depuis 2001 de vivre tranquillement et en toute intimité au Canada, à ses frais. Elle n’a jamais eu de problèmes avec des gens mais va très bientôt porter plainte au canada contre Mr Kienge pour imputations dommageables et association de malfaiteurs.
  4. Ngoyi Kasanji n’est pas actuellement un homme d’affaires. C’est un officiel. Mais avant d’être Gouverneur, il a travaillé et travaillé trop dur pour se constituer sa fortune.
  5. Merci à VACRADIO qui, après vérification effective au service d’immigration canadien, a effectivement trouvé que la famille d’Alphonse Ngoyi Kasanji ne vit pas aux frais sociaux du contribuable canadien mais plutôt à ses propres frais.
  6. Qu’entends-tu par magouille du diamant dans le Kasaï? On comprend ici que tu manques à dire. Je m’en moque.
  7. Tu ne dis aussi rien en parlant de deux prétendues dragues. Si elles existent, où sont-elles installées et publies-en les photos. La MIBA est une entreprise de portefeuille. Elle est par conséquent gérée par le Gouvernement central et non le Gouverneur de Province.
  8. Ngoyi Kasanji jouit de la confiance de sa population. Je vous donne quelques preuves. Il est le seul Gouverneur de la République qui vit dans une parcelle non clôturée et au bord de la route principale. Il a toujours été élu au suffrage universel direct depuis qu’il pose sa candidature. Il est très écouté par sa population. Regardes par exemple quand des autorités de Kinshasa visitent Mbuji-Mayi, si la population leur réserve de tels accueils c’est parce qu’elles écoutent les messages de son Gouverneur. Les exemples sont légions.
  9. C’est le Kasaï oriental qui est un oasis de paix grâce à Alphonse Ngoyi Kasanji et non le contraire. Nouveau raisonnement bestial de Jean Luc Kienge. Ngoyi Kasanji n’est à la base d’aucun trouble au Kasaï oriental. Par contre, ses méthodes pacifiques ont permis de mettre fin au phénomène Kamuina Nsapu au Kasaï oriental. Les représentants des organismes humanitaires de Nations unies le lui ont dit mardi dernier, lors de la réunion de plaidoyer présidée à leur intention à Mbuji-Mayi.
  10. Un dirigeant ne peut pas être poursuivi par la CPI parce que sa population immigre vers une autre ville en vertu du droit aux mouvements et voyages reconnu à toute personne humaine. La CPI ne poursuit que pour des crimes de guerre et crime contre l’humanité. Jean Luc Kienge retourne à l’école. Mais à propos de ton nouveau mensonge sur l’immigration, retiens que le Kasaï oriental reste l’une de 3 provinces les plus peuplées de la République. A Mbuji-Mayi par exemple, il n’y a plus de terrains vides à vendre. Les marchés fonctionnent jusqu’à 20 heures chaque jour.
  11. Donnez avec exactitude un seul cas de viol, exécution sommaire ou intimidation de l’imaginaire milice de Ngoyi Kasanji. Mensonge ridicule.
  12. Le farceur c’est Jean Luc Kienge. Ngoyi Kasanji est prêt à assister ce fou pour qu’il se fasse soigner sa tête. Son raisonnement est une preuve palpable de sa démence. Affirmations gratuites, calomnies, allégations imaginaires et sans preuves, tout démontre que Kienge n’a reçu aucune éducation.
  13. Ta naturalisation canadienne est la preuve éloquente de ton manque d’amour pour la RDC, pays dont tu prétends défendre les habitants. Tes textes généralement écrits dans un français approximatif et pleins de fautes d’orthographe prouvent encore une fois ton ignorance.
  14. Alphonse NGOYI KASANJI est un grand de ce pays depuis plusieurs années. Sa notoriété ne peut pas être disputée, par un type comme KIENGE, qui veut échanger avec NGOYI KASANJI dans le but de se faire une petite publicité.
  15. C’est triste pour le domaine .com, d’héberger un site tel que vacradio, géré par des cybercriminels qui peuvent être assimilés au rang de bandits de grand chemin. Justice sera faite car la famille Ngoyi Kasanji va très bientôt trainer ce délinquant combattant, devant les cours et tribunaux de son pays d’accueil.

Ainsi, je conclus  en vous disant que Jean Luc Kienge veut se faire un petit nom en alléguant sans preuves des faits imaginaires à Alphonse Ngoyi Kasanji. Sa barbarie et sa farce n’ont pas de place dans les oreilles de congolais car ce site kamikaze vacradio.com n’a aucune crédibilité auprès de ses lecteurs. Il est devenu un lieu où des va-nu-pieds se font des masturbations intellectuelle.

Concernant les mensonges, tromperies et calomnies, nous tenons à vous informer que le mouton noir de KIENGE est toujours recherché par les services de sécurité  canadiens. Il sera bientôt arrêté et amené à un Juge. Advienne que pourra.

Vincent NGOYI, jeune notable kasaien

publicite

affichez-votre-publicite

Catégories

Calendrier

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31